Interview de Delphine Huart

By Andy Costanza / On / In News

Voici l’interview de la 19ème candidate à participer au cadavre exquis 2015.

J’en profite pour lancer un appel aux personnes qui aimeraient se prêter au jeu en cas de désistement d’un candidat sélectionné. Je commence à manquer de personne sur la liste des réservistes. N’hésitez donc pas compléter ce formulaire et tenter d’être sélectionné en cas de pépin.

Read more « Interview de Delphine Huart »

Reportage Urbex avec un Nikon D3100

By Andy Costanza / On / In News

Ce Week-end j’ai réalisé mon premier reportage urbex dans une abbaye laissée à l’abandon depuis plusieurs années. Malgré les différentes promesse de restauration de ce magnifique bâtiment, celui-ci s’est fait piller de l’intérieur par ses différents propriétaires, le vidant de ses matières premières (pierre bleu, poutre, métaux,…) pour les revendre sur le marché de la seconde main.
Ce reportage a été entièrement réalisé avec un Nikon D3100, son objectif 18-55mm et un trépied.
Pourquoi utilisé un trépied dans un reportage urbex? Simplement parce que les conditions de lumière dans les bâtiments abandonnés sont généralement mauvaise. Il faut soit travailler avec un objectif à grande ouverture comme le 35mm 1.8G, soit réaliser des photos HDR photo-réaliste comme dans mon reportage.

Qui a dit que le Nikon D3100 ne pouvait pas faire de photo HDR?

Pour réaliser ce genre de photo avec ce boitier, il faudra :

  • Bien fixer le reflex sur le trépied
  • Si elle existe, désactiver la fonction VR de votre objectif
  • Se mettre en mode Manuel et faire une photo à f/8 ou f/11, ISO 100 à ISO 1600 en fonction de la lumière et terminer par choisir la vitesse pour avoir une photo correctement exposée.
  • Diminuer ensuite la vitesse pour exposer la photo de -1IL sans bouger le trépied et le reflex
  • Terminer par une autre photo exposée de +1IL en veillant également à ne rien bouger

Le reste se passe en post-traitement avec des éditeurs spécialisés comme Photomatix (payant), Luminance HDR (open source) ou encore le plugin LR/Enfuse pour Lightroom. Il suffira d’assembler les 3 photos de la scène et de ne pas pousser trop fort les curseurs pour avoir une photo réaliste avec un maximum de détail dans les basses et le hautes lumières.

J’espère que mon reportage vous aura donné envie de dépasser les limitations matériels de votre boitier.

Et vous, l’urbex, c’est pour quand?