Interview de Serge Gabrys

By Andy Costanza / On / In News

Voici l’interview de l’avant dernier participant au jeu du cadavre exquis 2015. Dans quelques jours vous pourrez voir le résultat de cette longue chaîne photographique…

Tout d’abord, pourrais-tu te présenter? Qui es-tu et d’où viens-tu?

Bonjour, je suis originaire de Charleroi et après quelques années passées dans la Région de Thuin, je me suis installé à Tournai pour des raisons professionnelles.

Serge ( | ) et la photographie, l’histoire d’une passion…

3
© Serge Gabrys

Quel est ton parcours et comment es tu devenu photographe?

Après un bref passage dans l’argentique, tout a commencé réellement après une remise en question suite à une grave maladie. Durant l’hospitalisation et étant sous oxygène, il m’était impossible de fumer. Me motivation pour arrêter définitivement le tabac : je me suis payé ce qu’il y avait de mieux à l’époque : un canon 5DMarkII.

Ensuite j’ai suivi des cours du soir pendant trois ans (photographie et retouche numérique). Grand autodidacte, je me suis également formé à des techniques plus particulières et j’ai également investi dans un mât photo qui peut se déplié à 15 mètres de haut à l’arrière du véhicule.

2
© Serge Gabrys

Quels sont les domaines dans lesquelles tu t’es spécialisé et pourquoi ceux-ci?

Mes domaines de prédilection : la macro et les photographies de paysage. Je déteste le nu et le portrait de manière générale (à de rares exceptions).

1
© Serge Gabrys

Si s’était à refaire, ferais-tu les mêmes choix pour arriver là ou tu es en ce moment?

Je ne changerais rien à mon parcours car je vis pleinement le présent mais je suis etoujours à la recherche de  « LA » photo…

Pour terminer, pourrais tu nous dire ce qu’il y a dans ton sac photo?

Dans mon sac : mon 5DMarkII et un 100D qui le complète parfaitement. Différentes optiques, deux flash, télécommande-intervallomètre sans fils, différents filtres, lampe de poche, petit matériel d’entretien, piles, cartes mémoires, mouchoirs. Souvent, je suis équipé de mon pied qui peut se transformer en monopode. Celui-ci me sert également d’arme de dissuasion la nuit ! (solide et maniable !)

Laisser un commentaire