Voici l’interview de l’un de mes photographes belges favoris, Frédéric Frognier co-fondateurs de K-pture. C’est avec lui que je publie le meilleur de l’actualité de la gamme Fujifilm X sur le magazine Flipboard « The X of Fuji ».

En plus d’être photographe, Frédéric partage son expertise en donnant plusieurs workshops par an. D’ailleurs, j’aurai le plaisir de suivre le « Workshop Wedding » dont vous pourrez prochainement lire mon feedback…

Il était notre 40ème photographe à participer au cadavre exquis 2015 et sans plus attendre, je vous laisse entre de bonnes mains :

Tout d’abord, pourrais-tu te présenter? Qui es-tu et d’où viens-tu?

Je m’appelle Frédéric Frognier ([icon name=facebook-sign]), j’ai 36 ans, marié et papa. Je suis photographe à plein temps et l’un des deux co-fondateurs de K-pture avec mon ami Dorian Lohse. Je suis originaire d’Arlon et vis maintenant dans la région de Namur.

© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture

Quel est ton parcours et comment es tu devenu photographe?

Cela a commencé assez tôt, vers 10-11 ans, lors du Spa Ferrari Days (circuit de Spa Francorchamps, Belgique). Pour l’occasion, mon père m’avait prêté son Canon A-E1 avec un 50mm 1.8 ainsi qu’un zoom (j’ai oublié lequel) et trois pellicules couleurs de 36 poses. C’est à ce moment-là que j’ai attrapé le « virus » sans qu’il ne se développe.

© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture

Mon amour pour l’image est venu quelques années plus tard, début 1996, avec les sorties successives de « Se7en » (David Fincher) et « Heat » (Michael Mann). Deux films très différents, mais basés sur l’image. J’étais perdu, le virus s’était développé. Je suis devenu un cinéphile/cinévore. Puis, le goût pour l’image statique est revenu progressivement avec l’arrivée et la démocratisation du numérique. Après l’achat d’un D70s, j’ai commencé sérieusement la photo (pas de manière pro). Cela dure maintenant depuis presque 10 ans dont 7 professionnellement.

© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture

Quels sont les domaines dans lesquelles tu t’es spécialisé et pourquoi ceux-ci?

J’ai une large préférence pour l’humain. Tout naturellement, je me suis dirigé vers le portrait (2007) et le mariage (2009). J’aime les interactions, la spontanéité, l’imprévu. La vie en somme.

© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture

Si s’était à refaire, ferais-tu les mêmes choix pour arriver là ou tu es en ce moment?

Je ne changerais presque rien. A part peut-être pour commencer plus jeune.

© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture

Pour terminer, pourrais tu nous dire ce qu’il y a dans ton sac photo?

Nikon D750 (x2) + Sigma 35mm 1.4 Art + Nikkor 85mm 1.4G + Nikkor 50mm 1.4G + 12 cartes SD Sandisk 16Go + 4 batteries + sac ONA Prince Street cognac + MoneyMaker noir

© Fred Frognier / K-pture
© Fred Frognier / K-pture

3 Thoughts to “Interview de Frédéric Frognier”

  1. Ping : Feedback du Wedding Workshop de Frédéric Frognier | Andy Costanza

Laisser un commentaire