Nous sommes dans la 36ème semaine de l’année et notre 38ème participant vient de remettre sa photo pour le cadavre exquis. Nous avons encore 2 semaines d’avance sur le planning et si on garde le rythme, nous pourrons visualiser le résultat pour les fêtes de fin d’année…

Tout d’abord, pourrais-tu te présenter? Qui es-tu et d’où viens-tu?

Je suis Fred [icon name=facebook-sign], j’ai 40 ans, je suis Auvergnat. Je vis dans une banale petite ville du nord de l’Allier.

© Frédéric Martin
© Frédéric Martin

Quelle est ton parcours et comment es tu devenu photographe?

A vrai dire je ne me sens pas particulièrement photographe, plutôt amateur de photos. J’ai commencé à prendre des clichés il y a 6 ans, mais c’était du n’importe quoi! J’ai acheté mon premier reflex en 2010, et je me suis mis à vraiment bosser sérieusement il y a 2 ans.

© Frédéric Martin
© Frédéric Martin

Quelles sont les domaines dans lesquelles tu t’es spécialisé et pourquoi ceux-ci?

Les vieux objets, les portes et fenêtres cassés et oubliés, les paysages vides d’humains, la solitude…parce que c’est le reflet de ce que je suis en partie. Pour moi la photo est une façon de transmettre mes « états d’âme ». Je ne suis pas peintre, ni sculpteur et je n’ai aucun talent pour ça, donc la photo sert un peu d’exutoire. Depuis Avril 2015 je travaille essentiellement en noir et blanc.

© Frédéric Martin
© Frédéric Martin

Si s’était à refaire, ferais-tu les mêmes choix pour arriver là ou tu es en ce moment?

Non, je travaillerais dès le début…

© Frédéric Martin
© Frédéric Martin

Pour terminer, pourrais tu nous dire ce qu’il y a dans ton sac photo?

Alors je n’ai pas beaucoup de matos: un Canon Eos 70D, un 50mm f/1.4, un 85mm f/1.4 et un 17-50mm f/2.8, des filtres nd 400/1000 pour les poses longues, un bon trépied, un déclencheur filaire, une bossette, des kleenex, un vieux Mars, un MP3 plein et une casquette parce que je suis chauve!

One thought to “Interview de Frédéric Martin”

Laisser un commentaire