Voici l’interview de notre 31ème photographe à avoir participé au cadavre exquis.

Je le répète à chaque publication mais il existe toujours la liste des réservistes pour participer au cadavre exquis en cas de désistement d’un des photographes sélectionnés. N’hésitez pas a vous inscrire si l’aventure vous intéresse

Je m’appelle Bruno Pajaud, j’ai 47 ans, je suis natif de La Rochelle mais je vie actuellement en Drôme provençale, je suis un ex-potier, je me suis toujours intéressé à la photographie (en amateur pour l’instant mais qui sait…) suivant les périodes de ma vie.
J’en apprends encore tous les jours, et c’est ce que j’aime.
J’ai découvert la photo au lycée, en chambre noire à l’époque…
J’ai pendant longtemps photographié au « feeling », sans trop me soucier de la technique, mais je suis de plus en plus attiré par cette technique qui me faisait défaut.
Je n’ai pas vraiment de domaine de prédilection, mais j’ai tout de même une attirance pour les portraits, mais j’aime aussi les lignes les courbes, la photo « graphique » ou encore la photo de proxi.
Si c’était à refaire, je pense que je ferais les même choix, un début en argentique pour commencer et pourquoi pas en faire plus avec mon Lomo Lubitel
Dans mon sac photo il y a un boitier Nikon reflex (d’entré de gamme, je n’ai pour l’instant pas les moyens pour avoir mieux, mais nous savons bien que ce n’est pas le matériel qui fait la bonne photo 😉 ) et surtout un 50mm F/1.8, un 85mm F/1.4, un Helios 44M-4, un trépied, un cobra, une commande filaire et des bonnettes macros pour être plus proche du sujet quand j’en ai envie, des cartes mémoires et des batteries chargées.

One thought to “Interview de Bruno Pajaud”

Laisser un commentaire