Comment appliquer un mode de simulation de film Velvia, Provia, Astia ou Classic Chrome sur les RAW des APN de la série X de Fujifilm

By Andy Costanza / On / In Logiciel, News

Si vous êtes comme moi et que je vous shootez en RAW+JPEG avec les célèbres modes de simulation de film Velvia, Provia, Astia et Classic Chrome appliqué, vous avez surement remarqué les grandes différences entre votre fichier JPEG et le RAW importé dans votre logiciel de dématriçage favori.

En comparant le fichier JPEG issu directement du boitier de mon Fuji X-T1 auquel était appliqué le mode de simulation Classic Chrome, et le résultat après dématriçage de quelques logiciels libres et propriétaires, je vais vous donner les clés pour arriver au même résultat que le fichier de référence.

0. Procédure de test

Avant de m’attirer les foudres des fans de chacun des logiciels testés, voici ma procédure de test :

  • Importation du fichier RAW produit par mon Fuji X-T1 X-Trans
  • Recadrer légèrement l’image
  • Exportation en JPEG, 8-bit, 95%

C’est tout!

Aucun curseur de correction n’a été touché ni aucun preset appliqué avant exportation en JPEG.

Le but étant d’observer le comportement de ces logiciels lorsqu’une simulation de film Classic chrome est appliqué directement dans les entrailles du fichier RAW.

1. Iridient Developer

Iridient Developer développé par la société Iridient Digital, il coûte 99$ et il est considéré parmis les puristes du pixel comme le meilleur logiciel de dématriçage sur la maché… Effectivement, il y a tellement de curseur dans tous les sens qu’il faut avoir un doctorat en maitrise de l’image pour en connaitre tous les effets.

Voici le résultat après dématriçage :

Par défaut, Iridient Developer ne reconnait pas le mode de simulation Classic Chrome appliqué à mon fichier RAW. Vous devrez installer ces 2 plugins pour retrouver ce mode et appliquer un preset avant d’exporter vos fichiers de sortie:

Le gros problème de ce logiciel, c’est l’intégration dans un workflow de retouche de masse. De plus, le logiciel consomme énormément de ressource processeur et votre ventilateur risque de vite vous rendre dingue.

2. Rawtherapee

Rawtherapee est un logiciel libre disponible pour Windows, Mac Os X et GNU/Linux. Il est le logiciel le plus maintenu par la communauté suivi de très près par Darktable, dont je parlerai dans le point suivant. Ce logiciel fonctionne à merveille sous GNU/Linux et Windows mais il reste encore plusieurs bugs gênant sur Mac Os X.

Voici le résultat après dématriçage :

Ce logiciel ne reconnait pas non plus le mode de simulation de film appliqué au fichier RAW. Heureusement, la communauté a développé une série de presets qui simule un grand nombre de film argentique. Voici la liste de ceux-ci. Vous devrez télécharger, décompresser et importer les presets contenu dans ce ZIP mais malheureusement pas de preset Classic Chrome pour le moment.

3. Darktable

Darktable est aussi un logiciel libre, outre le dématriçage de fichier RAW, il permet également de catalogueur vos collections d’images comme le fait Adobe Photoshop Lightroom. Il est disponible pour Windows, Mac Os X et GNU/linux. Le gros avantage de ce logiciel est de pouvoir l’intégrer dans un workflow complet de l’importation au traitement final de vos photos. Il permet également d’appliquer différents effets en choisissant le mode de fusion de calque comme sur GIMP ou Photoshop ( superposer, lumière douce, éclaircir, assombrir, multiplier…). Ils n’ont pas attendu Lr6 pour intégrer la puissance de votre GPU pour aider votre CPU lors du traitement de vos images. De plus, plusieurs photographes professionnels comme Luc Viatour ont décidé d’utiliser Darktable comme logiciel principale dans le workflow de production.

Pour terminer, je vous invite à découvrir les 24 vidéos tutoriels de Carafife pour apprendre toutes les subtilités de ce logiciel.

Ceci dit, voici le résultat après dématriçage :

Sans conteste, Darktable a produit le plus mauvais dématriçage des 5 logiciels testé en prenant le postulat de départ défini au point 0 de cet article. De plus, et encore une fois, aucune détection du mode Classic Chrome intégré dans mon RAW. Une solution existe néanmoins, une plateforme d’échange de preset réaliser par la communauté des utilisateurs. Il existe 2 adresses, dont je n’ai pas encore compris la différence:

Chaque preset peut être téléchargé séparément ou vous pouvez récupérer tous les presets dans un ZIP. Vous devrez ensuite importer ceux-ci via le panneau « Style » de l’onglet « Table lumineuse ».

4. Adobe Photoshop Lightroom

On ne présente plus Lightroom développé par la société Adobe. Il reste LA référence pour la plupart des photographes. Mais beaucoup de photographes Fuji se plaignent de la qualité du dématriçage de leurs RAW. Depuis la version 5.4, Il est possible d’appliquer, lors de l’importation de ses photos, un preset, préalablement créé, identique à celui produit par les boitiers Fuji. Celui-ci se trouve dans le module développement -> Camera Calibration -> Profile :

© Andy Costanza
© Andy Costanza

C’est la seule chose qui a été appliqué lors de l’importation de mon fichier RAW dont voici le résultat après exportation :

Nous y sommes presque comme vous pouvez le constater. Cette calibration forcée lors de l’import permet de se rapprocher du JPEG produit par le boitier. Mais ça reste une démarche manuelle qui demande des ressources processeur, lors de l’importation, pour créer un aperçu de l’image.

5. SILKYPIX RAW FILE CONVERTER EX 2.0

RAW FILE CONVERTER EX 2.0 développé par SILKYPIX et fourni gratuitement par Fujifilm pour le dématriçage de leur fichier RAW. Depuis la version du 18 mai 2015, il est possible de convertir les images RAW prises avec tout appareil de la série X de FUJIFILM, en utilisant les modes de simulation de film (notamment Velvia Provia, Astia, Classic Chrome).

C’est ce qui a été testé avec le résultat suivant :


Ce logiciel se comporte encore mieux que Lr pour reproduire l’effet Classic Chrome du boitier. Mais on reste loin derrière au niveau des fonctionnalités offertes pour la retouche photo. Un autre logiciel comme GIMP ou Photoshop sera nécessaire dans votre workflow.

6. Conclusion

Désolé, il n’y a pas de conclusion à faire 😉 Simplement à vous de trouver chaussure à votre pied en testant chacun de ces logiciels. Plusieurs sont libre et ne vous coûteront que le temps d’apprentissage de ceux-ci. D’autres sont payant avec un résultat spécifiquement attendu en fonction des désidératas de chacun.

En ce qui me concerne, j’ai décidé de dompter Darktable et de me libérer de la politique d’Adobe du tout à l’abonnement en prenant en otage votre collection d’images si vous arrêtez de payer.

Est-ce que qu’une version boite continuera d’exister dans un an ou deux?

Seul Dieu Adobe le sait…

One thought on “Comment appliquer un mode de simulation de film Velvia, Provia, Astia ou Classic Chrome sur les RAW des APN de la série X de Fujifilm

Laisser un commentaire