Après l’interview du premier participant au cadavre exquis 2015, voici le tour de notre second photographe, Olivier Londe ([icon name=flickr] | [icon name=google-plus-sign]), de se prêter au jeu de la mini interview

Bonjour Olivier, pourrais-tu te présenter? Qui es-tu et d’où viens-tu?

Bonjour, originaire de Paris, quinquagénaire, je fais de la photo comme Mr tout le monde depuis un certain nombre d’années, mais plus « sérieusement » depuis une quinzaine d’années.

Quelle est ton parcours et comment es tu devenu photographe?

J’ai un parcours un poil tortueux, libraire, maquettiste, webmaster, photographe d’entreprise et maintenant cadreur monteur.
Virus de la photo transmis par mon père lors de vacances en bord de mer et autodidacte depuis dans ce domaine.

Quelles sont les domaines dans lesquelles tu t’es spécialisé et pourquoi ceux-ci?

Le paysage (j’aime voyager), la street photo (pour l’observation), l’abstrait (pour la vision), parfois des autoportraits (parce que !) et d’autres encore, bref ce qui m’inspire, ce qui attire mon oeil.

Si s’était à refaire, ferais-tu les mêmes choix pour arriver là ou tu es en ce moment?

Ah ! Bien que je ne regrette pas mon parcours, si c’était à refaire, je pense que je passerai par une école d’art (section photo bien sur 🙂

Qu’est ce qu’on trouve dans ton sac photo?

Un 5D mark III avec un 24-70mm, une batterie de rechange, cartes cf, chiffon de nettoyage et éventuellement en fonction de la sortie un 16-35mm et/ou un 70-200mm, un speedlight 580 et un pied.

Pour terminer, pourrais-tu nous montrer quelques exemples de ton travail?

N’oubliez pas que vous pouvez toujours vous inscrire sur la liste des réservistes des participants au cadavre exquis 2015 en cas de désistement d’un des 52 photographes présélectionnés.

One thought to “Interview d’Olivier Londe”

Laisser un commentaire