Interview de Denis Erroyaux

By Andy Costanza / On / In News

La cadavre exquis 2015 avance plutôt bien. Chaque participant me transmet sa photo en moins d’une semaine. Continuons comme ça et nous aurons le résultat avant le 31/12 ;-).

Pour patienter, je vous propose de découvrir la mini interview de notre quatrième participant, Denis Erroyaux ([icon name=facebook-sign]), ainsi que ses superbes photos.

N’oubliez pas que vous pouvez toujours vous inscrire sur la liste des réservistes des participants au cadavre exquis 2015 en cas de désistement d’un des 52 photographes présélectionnés.

Bonjour Denis, pourrais-tu te présenter, nous dire d’où tu viens et comment tu es devenu photographe professionnel?

Je m’appelle Denis Erroyaux, je suis carolo d’origine mais à Bruxelles depuis une vingtaine d’années.
J’ai travaillé 20 ans dans la stratégie de communication, ensuite, après avoir écouté quelques conseils d’amis, je me suis lancé dans la photo à plein temps en 2010. J’ai commencé à travailler en Malaisie pour Esquire, Time Out et d’autres publications.

© Denis Erroyaux
© Denis Erroyaux

De retour en Belgique j’ai travaillé pour Flair, Gaël, Victoire (le supplément du Soir), Monocle, Juliette & Victor, et d’autres publications, j’ai exposé plusieurs boulots perso que vous retrouverez sur le site dédié : www.denisdenis.be

FRANCIS HUSTER © Denis Erroyaux
FRANCIS HUSTER © Denis Erroyaux

J’ai toujours aimé l’image, peut être plus l’image animée… Mais c’est surtout le besoin d’avoir un moyen d’expression personnel qui m’a tourné vers la photo, plus qu’une passion pour la photo en tant que telle, mais plutôt le besoin d’exprimer quelque chose. Après, c’est l’ennui au bureau qui m’a donné envie de faire le grand saut pour gagner ma vie avec la photo. Aujourd’hui je vis de la photo depuis 4 ans.

MARIE FUGAIN © Denis Erroyaux
MARIE FUGAIN © Denis Erroyaux

Quelles sont les domaines dans lesquelles tu t’es spécialisé et pourquoi ceux-ci?

Je n’ai pas de domaines de prédilections. Je fais très peu de studio par contre.
Mais ce qui m’éclate le plus en dehors de mes travaux persos, ce sont les portraits pour leur aspect rencontre, quelle chance que celle du photographe de rencontrer des gens issu de pleins d’horizons différents.

© Denis Erroyaux
© Denis Erroyaux

Si s’était à refaire, ferais-tu les mêmes choix pour arriver là ou tu es en ce moment?

Je referais les quelques cours d’académie que j’ai fait en photo, qui m’ont permis de cerner mieux ce que c’était… Par contre, je prendrais peut être plus de temps pour appréhender la lumière artificielle, je ne l’ai fait que petit à petit, peut-être ai je perdu du temps à ce sujet.

PHILIPPE CROIZON © Denis Erroyaux
PHILIPPE CROIZON © Denis Erroyaux

Pour terminer, pourrais tu nous dire ce qu’il y a dans ton sac photo?

Mon sac est versatile, mais lorsque je le peux, et que cela ne va pas être fatiguant je prend un max de lens… Mais si je ne devais en garder que trois, ce serait les 35 mm, 50mm et 85mm f/1.4 de préférence, même si mon 85 pour le moment est 1.8 🙂
Aujourd’hui je travaille presque exclusivement en Canon, et pour ma photo perso, je suis petit à petit en train de passer chez Fuji, pour la portabilité essentiellement.

One thought on “Interview de Denis Erroyaux

Laisser un commentaire