« Du reflex au mirrorless » ou pourquoi je suis passé de Nikon à Fujifilm

By Andy Costanza / On / In Matériel

Si vous avez été attentif aux dernières publications sur ce blog et sur les réseaux sociaux, je partage de plus en plus d’information concernant la gamme des hybrides Fujifilm et plus particulièrement sur le Fujifilm X-T1. En effet, il m’aura fallu attendre un peu moins de 4 ans et 2 reportages de mariage pour me convaincre qu’il était temps d’alléger mon sac photo.

1Je ne cracherai pas sur le matériel Nikon avec lequel j’ai travaillé et je ne ferai pas l’éloge de mon nouveau boitier. J’exposerai simplement les faits qui m’ont convaincu de choisir ce modèle-là plutôt qu’un autre.

Venant d’un Nikon D3100 avec un DX 18-55mm VR + DX 35mm + FX 50mm + DX 55-300 VR, J’ai appris que les zooms ne sont pas fait pour moi! Au contraire, 99% de mes photos ont été réalisées avec mes excellentes focales fixes ouvrant toutes les deux à f/1.8. Les bokeh étaient vraiment excellent à pleine ouverture.

C’est lors du dernier reportage mariage que je me suis rendu compte qu’il fallait réduire le poids de mon sac photo. Après 14h debout, sac à l’épaule et reflex en bandoulière, je peux vous assurer qu’en fin de journée vous êtes littéralement sur les rotules… et encore, je peux m’estimer heureux car je travaillais avec un des plus léger reflex de la gamme Nikon! Je plains les photographes pro qui travaillent avec des D810 ou des D4s.

Comment réduire le poids de mon sac photo?

C’est la question que je me suis posé le lendemain du reportage et qui ne m’a pas cesser de me  hanter pendant plus d’un mois.

C’est l’article du photographe Frédéric Frognier sur son Blog K-pture, où il expliquait pourquoi il « switchait » de Nikon à Fuji, qui a lancé le processus de réflexion.

inception
Lui comme moi avions besoins d’alléger notre sac photo en reportage.

Lui comme moi avions besoins d’un appareil pro avec des optiques de qualités.

Lui a franchis le pas, il s’est équipé avec le Fuji X-T1 et depuis, il ne le quitte plus lors de ses reportages mariages. Je vous laisse apprécier de la qualité et la beauté de ses photos réalisées avec cet appareil!

img_main01

Entre temps, c’est mon ami Vincent qui, lui aussi, a choisi de s’équiper avec le X-T1 comme second boitier lors de ses reportages. C’est d’ailleurs grâce à lui que j’ai pu prendre ce boitier en main et me rendre compte des points forts et des points faibles de ce boitier.

Ce boitier ne conviendra pas à tout le monde, et je ne peux que vous conseiller d’aller chez vos revendeurs et demander de le prendre en main, de le tester et de bien réfléchir à l’utilisation qu’on veut en faire.

Dans mon cas, tout est maintenant clair! Mon choix est fait et je franchis le pas!

À l’heure où j’écris cet article, je suis maintenant équipé de ce boitier ainsi que des optiques 14mm f/2.8, 27mm f/2.8 et 60mm macro f/2.4… et tout mon ancien matos Nikon débute une seconde vie chez d’autres amis photographes 🙂

ph_accessories

Il ne me reste plus qu’à trouver un reportage pour éprouver le matériel en condition réelle.

Message subliminale :

Fred, si tu as besoin d’un second shooters, tu peux compter sur moi 😉

One thought on “« Du reflex au mirrorless » ou pourquoi je suis passé de Nikon à Fujifilm

Laisser un commentaire