Nikon 3100 et 55-300 VR en situation de concert

By Andy Costanza / On / In Matériel

Je viens d’inaugurer mon premier concert avec mon Nikon D3100 et je voulais partager avec vous mon retour d’expérience avec ce boitier.

D’abord il a fallu choisir un objectif à embarqué, en tenant compte de la capacité d’ouverture en faible lumière, la distance entre moi et l’artiste et surtout l’encombrement et la discrétion du reflex monté avec son objectif.

J’avais le choix entre le DX 18-55 VR, le DX 55-300 VR ou le FX 50mm 1.8G

J’ai finalement pris le risque de prendre le 55-300 VR en le camouflant dans le sac de mon épouse… au diable la discrétion! Le concert était à placement libre, donc premier arrivé, premier servis!

Je vous rappelle que seuls sont autorisés les appareils photos jetable sans flash et les téléphones avec un capteur optique pour prendre des photos dans un concert et il est formellement interdit de filmer… votre matériel pourrait être confisqué en vous forçant à effacer le contenu de votre carte mémoire lorsque vous irez le récupérer.

Donc prenez les risques en connaissance de cause!

Comme nous ne sommes pas arrivés dans les premiers, nous nous sommes installés dans les fauteuils « O »

Bref, nous n’étions pas très proche de l’artiste malheureusement mais heureusement que j’avais mon 55-300!

À 55mm, c’est plus ou moins ce qu’on voyait assis à nos places:

À 300mm, no comment:

Par contre s’était chaud pour avoir de belles photos de là où nous étions… à 300mm il aurait fallu un trépied pour éviter le flou bougé.

Conseils et réglages

Quel ISO choisir?

J’ai testé 2 ISO différents :

1600 ISO :

3200 ISO :

Le bruit dans l’image est extrêmement présent à 3200 ISO mais, comme vous pouvez le voir, les photos sont exploitables si vous shooter en RAW

Quel type de mesure de la lumière?

  • :



    Le boitier mesure la lumière du cadre entier mais accorde plus d’importance au centre de l’image

  • :



    Le boitier mesure la lumière sur le point d’AF sélectionné (ou au centre de l’image si vous êtes en AF zone auto)

Théoriquement, la mesure de la lumière en mode Spot semble être la meilleur solution lors de concert car elle garantit une exposition correcte même lorsque l’arrière-plan est trop lumineux (ou trop sombre).  Sauf qu’en pratique ce n’est vraiment pas évident à appliquer sur des sujets en mouvement. Dans mon cas, l’artiste était une vrai pile électrique toujours en mouvement et  en ajoutant un jeu de lumière changeant d’intensité rapidement et vous avez un cocktail difficile à contrôler

Personnellement, j’ai opté pour le pondéré centrale et j’attendais d’avoir assez de lumière sur l’artiste pour shooter

Voici mes quelques petites informations qui, je l’espère, vous aideront dans vos prochains concerts et festivals

Laisser un commentaire